Jumpycat

Histoire d’un joli sauvetage

Vendredi à 19h, nous avons été contactés par une personne qui, en rentrant chez elle, a trouvé dans son moteur un chat apeuré.
Une seule certitude, le chat n’était pas du quartier et il avait dû monter dans le moteur lors des différentes arrêts effectués par le véhicule dans l’agglomération tout au long de la journée.
Après s’être équipées, trois piégeuses bénévoles de l’association COSA ANIMALIA se sont rendues à Vif pour essayer de récupérer le chat coincé dans le moteur.
Après plusieurs minutes d’approche en douceur pour ne pas l’effrayer, et après avoir colmaté les trous dans lesquels elle pourrait se réfugier pour être hors de portée, une de nos bénévoles a réussi à l’attraper par le cou. Bien que craintive, la chatte ne l’a pas attaquée.
10 minutes supplémentaires ont été nécessaires afin de permettre de tirer tout doucement la minette et d’arriver à l’extraire du moteur sans lui faire de mal. Car, même si elle n’était pas agressive, elle faisait de la résistance comme le ferait n’importe quel animal terrorisé qu’on obligerait à sortir de sa cachette.
Au bout d’une demie-heure sur place, la minette était sauvée et bien en sécurité dans une caisse de transport.
On en profite pour saluer la volonté des personnes qui, ayant découvert la minette, ont remué ciel et terre pour trouver une personne qui pourrait venir la sortir de là, car un vendredi à 19h ce n’est pas simple !
Mais l’histoire ne s’arrête pas là…
La chatte n’étant pas tatouée et notre lecteur de puces électroniques restant muet, nous n’avions aucune idée de qui était cette chatte ni d’où elle venait car le conducteur du véhicule avait fait pas mal d’arrêts dans l’agglomération. Alors comment retrouver les propriétaires dans un périmètre aussi large ?
Nous avons donc préparé des annonces à poster sur pet alerte et autres sites de chats perdus, mais nous avons décidé d’attendre le rendez-vous chez le vétérinaire afin de vérifier son état de santé (car elle avait le nez qui coulait) et d’être sûrs qu’elle ne soit pas identifiée.
Lors de la visite chez le vétérinaire, surprise : la chatte était bien pucée ! (Depuis, nous avons résolu notre problème de lecteur de puces ! ) Après un petit quart d’heure, la propriétaire de la minette nous a rappelés. La chatte, nommée Olga, avait en fait disparu depuis le jeudi. En effet, elle avait sauté du balcon du nouvel appartement dans lequel elle venait d’emménager.
Après quelques soins pour un début de coryza, Olga a pu retrouver son environnement et ses humains. Elle peut à nouveau profiter de la douceur de son foyer et sa maîtresse est enfin rassurée !
Voilà une histoire qui se termine bien ! Olga a vraiment eu de la chance, les moteurs de voiture sont souvent mortels pour les chats, et elle est tombée sur des personnes qui ont pris le temps de se soucier d’elle, et pas uniquement de la laisser quitter la voiture comme elle était venue au risque d’être exposée à tous les dangers dans un environnement totalement inconnu pour elle.
Nous vous rappelons également l’importance de faire identifier son animal car c’est ce qui a permis à Olga de rejoindre son foyer !
Toute l’équipe de COSA ANIMALIA lui souhaite une longue et belle vie.
Si vous souhaitez nous aider, nous sommes toujours en besoin de bénévoles pour piéger les chats errants, alors n’hésitez pas à venir rejoindre notre équipe. 😉