cosa-animalia-slider-4

Le chat libre

Le chat des rues, appelé communément jusque là « chat errant » a obtenu le statut de chat libre.
A l’origine, les chats libres sont des chats perdus, des chats abandonnés et bien sûr des chats nés de ceux-ci.

Certaines personnes estiment que ces chats sont malheureux. Comme si le bonheur du chat devait passer impérativement par la présence de l’homme.

Beaucoup de personnes n’osent pas les nourrir par crainte des reproches, et beaucoup les nourrissent discrètement.

L’homme a domestiqué le chat, il est donc responsable de la situation actuelle.
Nous pensons et disons que les chats libres peuvent être heureux s’ils sont nourris et protégés.
Nous encourageons les nourrisseurs à poursuivre leur action et nous encourageons également ceux qui n’avaient pas osé jusque là se lancer dans l’aventure.
Et à ceux qui vous accuseront d’être responsable de la présence des chats, vous pourrez rétorquer que vous préférez être responsable de leur présence que de leur mort.

Certains croient que les chats peuvent chasser pour se nourrir. C’est faux. Même le meilleur chasseur parmi les chats ne trouvera pas suffisamment de nourriture pour vivre.

L’homme doit au chat respect et protection, comme à n’importe quel autre animal d’ailleurs.

Nous encourageons donc les gens à nourrir les chats des rues et à contacter une association de protection animale en cas de besoin (maladie, stérilisation, problème de voisinage ou avec la mairie…).

Nous vous encourageons également à signaler tout individu suspecté de tuer les chats.

Attention ! Un chat qui vient squatter votre balcon et quémander de la nourriture a de fortes chances d’être une chatte gestante et de vous présenter sa progéniture un mois plus tard.
Contactez une association de protection animale le plus rapidement possible.

N’essayez pas d’attraper un chat pour l’enfermer dans une boite de transport, il pourrait vous griffer et(ou) vous mordre.

En cas de morsure ou de griffure, se désinfecter immédiatement.


Photographie : Izabel Bérard